Vers une rencontre entre Laurent Gbagbo et Ouattara à Bruxelles ?

Laurent Gbagbo pourrait recevoir Alassane Ouattara à Bruxelles pour engager un dialogue direct en vue de la réconciliation nationale. C’est du moins ce que rapporte un proche de l’ancien président ivoirien de retour de la capitale belge, apprend-on de koaci.

Laurent Gbagbo – Alassane Ouattara, la réconciliation est possible

La Côte d’Ivoire a connu près d’une décennie de crise militaro-politique qui s’est achevée avec la crise postélectorale ayant causé plus de 3 000 morts (bilan officiel). Cette tension entre les acteurs politiques ivoiriens avait également créé une rupture entre les populations ivoiriennes, selon les tendances desquelles elles se réclamaient. Mais depuis, beaucoup d’eau a coulé sous le pont, et à l’orée de l’élection présidentielle de 2020, les leaders politiques ivoiriens, conscients de leurs rôles pour éviter que le pays retombe à nouveau dans les travers du passé, sont unanimes de jouer balle à terre.

Qui ne se souvient pas du dialogue direct initié par Laurent Gbagbo avec la rébellion dirigée par Guillaume Soro, alors que la Côte d’Ivoire était au plus fort de la crise ? L’on a par la suite vu l’accalmie qui s’en est suivi avant le déluge de la crise d’après les élections. Mais ayant fait du « Asseyons-nous et discutons » son leitmotiv, le fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) voudrait bien rééditer l’exploit avec son adversaire d’hier.

De retour d’une visite à Bruxelles, un proche de l’ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen confie au confrère que Laurent Gbagbo n’exclut pas « un dialogue quelconque avec Alassane Ouattara si l’occasion venait à se présenter ». Poursuivant, notre source ajoute : « Laurent Gbagbo n’a rien contre Alassane Ouattara. Il le considère comme un frère malgré tout ce qui s’est passé. Mais le passé, c’est le passé. Il faut avancer. » L’autre révélation de taille, c’est que celui qui rapporte ces propos sous couvert d’anonymat révèle en des termes à peine voilés : « Je ne peux vous assurer qu’ils ne se soient jamais parlé depuis au téléphone ou par d’autres moyens. »

Notons par ailleurs que le Président Alassane Ouattara avait déclaré, lors de son adresse à la Nation à la veille de l’indépendance : « Laurent Gbagbo est mon frère. Je n’ai jamais eu de problème avec lui, hormis ce qui s’est passé lors de la crise de 2010-2011. »

Eu égard à ces propos tenus de part et d’autre par ces deux leaders politiques, l’on pourrait aisément conclure que la réconciliation entre Gbagbo et Ouattara est possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *