Un pasteur embrasse passionnément une jeune femme devant ses fidèles afin de la libérer des démons

Un pasteur embrasse passionnément une jeune femme devant ses fidèles afin de la libérer des démons

Un pasteur a semé la controverse en se faisant filmer en train d’embrasser une jeune femme devant sa congrégation afin de la libérer de démons.

La controverse a éclaté suite à la diffusion d’une vidéo tournée au Zimbabwe par des médias locaux dans laquelle on peut clairement voir un pasteur embrasser sur la bouche une jeune femme vêtue d’une robe rose.

L’homme est filmé en train d’embrasser la jeune femme alors que des fidèles assistent à la scène.

Suite à ce baiser, le pasteur se recule soudainement, puis il commence à faire des gestes censés éloigner les mauvais esprits.

Pendant ce temps, le jeune femme semble ressentir quelque chose à l’estomac, comme si une force invisible l’habitait.

Le prêtre continue brièvement à effectuer ses gesticulations avant d’embrasser la jeune femme à une deuxième reprise, mais cette fois-ci, pendant une période de temps d’une longueur très embarrassante.

Des membres de la congrégation s’approchent même du pasteur et de la jeune femme, comme s’ils souhaitaient avoir une meilleure perspective de la scène.

On peut alors voir deux femmes parmi les autres personnes qui semblent très concernées par le sort de la jeune femme.

La caméra se tourne enfin vers une autre femme vêtue de vert qui regarde le pasteur et la jeune femme en se touchant la poitrine.

La vidéo en question a commencé à circuler sur Twitter et peu de temps après sa diffusion, de nombreux internautes ont vivement critiqué les gestes posés par le pasteur.

Pour la plupart des internautes, on a droit ici à un homme qui profite de sa position d’autorité pour commettre des abus sur ses fidèles et non à un exorcisme.

D’ailleurs, un internaute a très bien pointé du doigt ce qui cloche vraiment dans cet “exorcisme” en se demandant s’il pratiquait le même genre de traitement à ses fidèles qui étaient des hommes.

Voici la vidéo:

Disons qu’on se doute tous de la réponse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *