Un mois avant une crise cardiaque, votre corps vous avertit avec ces 5 signes !

Si vous vous sentez constamment fatiguĂ©s et que vous avez remarquĂ© une sensation de respiration difficile et inconfortable ou un essoufflement, ces symptĂŽmes peuvent bien ĂȘtre des signes d’une crise cardiaque. Être informĂ© des signes et des facteurs de risque peut vous aider Ă  bien Ă©valuer votre Ă©tat de santĂ© et augmenter vos chances de survie. Voici une liste de signes avant-coureurs d’une crise cardiaque.

Selon une Ă©tude publiĂ©e dans la revue European Heart Journal, Les maladies cardiovasculaires tuent environ 4 millions de personnes par an en Europe, ce qui reprĂ©sente plus de la moitiĂ© des dĂ©cĂšs observĂ©s. Aux États-Unis, les crises cardiaques sont la principale cause de dĂ©cĂšs, tuant plus de 375 000 amĂ©ricains par an.

Qu’est-ce qu’une crise cardiaque ?
Une crise cardiaque ou infarctus en terme mĂ©dical, est un accident de santĂ© dĂ» Ă  un arrĂȘt de la circulation du sang dans les artĂšres du cƓur. À cause du blocage des artĂšres coronaires, le muscle cardiaque ne reçoit plus assez de sang, et une partie des cellules est privĂ©e d’oxygĂšne et meurt. Pour fonctionner, le cƓur doit ĂȘtre muni d’oxygĂšne qui arrive par ces artĂšres coronaires. Mais lorsqu’elles sont bouchĂ©es, notamment Ă  cause d’un caillot sanguin ou d’un cumul de graisses dans les parois, les artĂšres durcissent et empĂȘchent l’alimentation du cƓur en oxygĂšne et entraĂźnent par la suite la mort des cellules musculaires du cƓur.

Quels sont les cinq signes avant-coureurs d’une crise cardiaque?
1 – Une faiblesse physique :
Une sensation de faiblesse physique peut ĂȘtre aussi un signe prĂ©curseur d’une crise cardiaque. Cette sensation indique que les artĂšres se contractent et se rĂ©trĂ©cissent, ce qui entraine un ralentissement de la circulation sanguine et un affaiblissement des muscles.

2 – Vertiges et sueurs froides :
Lorsque nous ressentons un vertige, nous l’associons gĂ©nĂ©ralement Ă  de la fatigue. Mais quand il est accompagnĂ© de nausĂ©es, de migraines ou de sueurs froides cela peut ĂȘtre un signe de grave maladie. À cause d’une mauvaise circulation sanguine, le cerveau ne reçoit pas la quantitĂ© d’oxygĂšne nĂ©cessaire pour fonctionner correctement. Il faut donc consulter un mĂ©decin le plus vite possible.

3 – Pression au niveau de la poitrine :
Des douleurs ou une pression au niveau de la poitrine ou au milieu du thorax sont les signes d’une crise cardiaque. Ces douleurs peuvent augmenter brutalement et se propager Ă  la gorge, les mĂąchoires, l’épaule et le bras gauche. Ces douleurs sont associĂ©es Ă  une insuffisance ou un arrĂȘt de la circulation sanguine vers un organe.

4 – Symptîmes de grippe et de rhume :
C’est l’un des signes les plus complexes mais les plus difficiles Ă  dĂ©tecter. La grippe ou le rhume peuvent ĂȘtre la consĂ©quence d’un systĂšme immunitaire faible. Ce signe est Ă  prendre en considĂ©ration surtout s’il est associĂ© Ă  un ou plusieurs des symptĂŽmes prĂ©cĂ©dents et s’il ne disparait pas trĂšs rapidement.

5 – Une fatigue :
AprĂšs un effort physique ou un manque de sommeil, la fatigue peut paraitre normale. Mais quand elle survient sans raison, elle peut ĂȘtre le rĂ©sultat d’une diminution du flux sanguin vers le cƓur. Si cette fatigue est accompagnĂ©e d’une insomnie inexplicable, il est important de consulter un mĂ©decin.

6 – Essoufflement :
Si aprĂšs le moindre effort, vous sentez un essoufflement qui s’aggrave, cela peut ĂȘtre le signe d’un problĂšme cardiaque. Une mauvaise circulation sanguine peut Ă©galement conduire Ă  une modification du fonctionnement des poumons. Lorsque ces derniers ne reçoivent pas assez d’oxygĂšne, ils n’arrivent pas Ă  inhaler la quantitĂ© d’air nĂ©cessaire. Il ne faut pas tarder Ă  consulter, si ce signe s’accompagne d’autres symptĂŽmes, comme une douleur Ă  la poitrine ou un ƓdĂšme des jambes.

Quels sont les facteurs qui augmentent le risque d’une crise cardiaque ?
Certains facteurs sont liĂ©s Ă  un Ă©tat pathologique, psychologique ou Ă  l’hygiĂšne de vie. Voici quelques facteurs de risque qui doivent ĂȘtre pris en considĂ©ration :

L’hypertension artĂ©rielle
L’alimentation (fastfood et aliments transformĂ©s)
Le tabagisme
Le surpoids et l’obĂ©sitĂ©
L’hypercholestĂ©rolĂ©mie
Le diabĂšte
La sĂ©dentaritĂ© et manque d’exercice physique
Les troubles psycho-sociaux (stress et dépression)
Des antécédents de crise cardiaque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *