Stéphane Bern est en deuil

Alors que l’on vient d’apprendre la mort de Michel de Decker, un chroniqueur de l’émission «Secrets d’histoire», Stéphane Bern, le présentateur de l’émission, a rendu un touchant hommage sur les médias sociaux à son collaborateur de longue date.

C’est Paris Match qui rapporte cette nouvelle qui risque d’en attrister un grand nombre d’entre vous. Michel de Decker, écrivain et chroniqueur, est mort d’un cancer ce samedi alors qu’il était âgé de 71 ans. Une nouvelle qui a particulièrement attristé Stéphane Bern. En effet, les deux hommes collaboraient ensemble sur la célèbre émission de France 2 «Secrets d’histoire».

Dans un tweet rempli d’émotion, l’animateur a voulu rendre hommage à cet homme qui a consacré une bonne partie à l’écriture de livres sur différentes périodes de l’histoire de France. Voilà ce qu’on peut lire dans le tweet de Stéphane Bern: «Bien triste nouvelle! Michel de Decker était un passionné d’Histoire et un merveilleux conteur dans «Secrets d’histoire». Il nous manquera terriblement. Pensées émues pour ses proches et sa famille».

Stéphane Bern

@bernstephane

Bien triste nouvelle ! était un passionné d’Histoire merveilleux conteur dans @secretshistoire @France2tv Il nous manquera terriblement. Pensées émues pour ses proches et sa famille https://twitter.com/versailles_tuh/status/1163020581576593408 

Versailles, TUH.@Versailles_TUH

🏴 Triste disparition. Toutes nos pensées aux proches et à la famille de #MicheldeDecker L’écrivain s’en est allé rejoindre La Pompadour et la Du Barry mais gardera cette fois toutes les anecdotes croustillantes qu’il racontait au micro de @bernstephane dans @secretshistoire RIP

Voir l'image sur Twitter

Le compte Twitter de l’émission a également tenu à rendre hommage à son collaborateur: «Stéphane Bern et toute l’équipe de «Secrets d’histoire» adressent leurs plus sincères condoléances à la famille de Michel de Decker. Cher Michel, vous allez nous manquer. Vous manquerez aux spectateurs de France 2. «Secrets d’histoire» a perdu un de ses piliers».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *