Remaniement ministériel: En pleurs, un ministre a supplié Alassane Ouattara

Mercredi 4 septembre 2019, le chef de l’ Etat ivoirien a procédé à un remaniement ministériel. Le bouleversement tant annoncé n’a pas eu lieu. Excepté le départ de Mamadou Coulibaly Sangafowa, Alassane Ouattara a préféré faire confiance à son équipe même s’il a fait appel à d’anciens ministres. Mais quatre membres du gouvernement ont failli être évincés.

Le remaniement ministériel livre ses secrets

La nouvelle d’un remaniement ministériel circulait sous les manteaux depuis un moment. Alassane Ouattara lui-même l’avait annoncé. Finalement, le remaniement ministériel est intervenu le mercredi 4 septembre 2019. Il est vrai que Mamadou Coulibaly Sangafowa est le seul ministre à quitter le navire mené par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, mais des membres du gouvernement ont eu des sueurs froides.

Dans sa parution numéro 3061 du 8 au 14 septembre 2019, Jeune Afrique fait des révélations sur l’atmosphère qui a prévalu avant la formation du nouveau gouvernement ivoirien. Selon l’hebdomadaire panafricain, six ministres devraient être évincés par Alassane Ouattara lors du remaniement ministériel du mercredi 4 septembre 2019. Il s’agit de Ramata Ly-Bakayoko (Femme, Enfant et Famille), Adama Koné (Économie et Finances), Sidiki Diakité (Intérieur et Sécurité), Raymonde Goudou Coffie (Modernisation de l’administration), Isaac Dé (Économie numérique) et Mamadou Coulibaly Sangafowa (Agriculture).

Finalement, seul Mamadou Coulibaly Sangafowa, réputé pour sa proximité avec Guillaume Soro, a été remercié. En outre, l’ancien ministre de l’Agriculture fait de l’ombre à Amadou Gon Coulibaly dans la région de Korhogo, dans le nord de la Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, Jeune Afrique révèle que l’un de ces ministres a pleuré à chaudes larmes quand le président Alassane Ouattara lui a annoncé qu’il quittait le gouvernement. Toutefois, notre source ne dévoile pas l’identité de ce “ministre-pleureur”.

À propos des objectifs fixés au gouvernement Gon III, Sidi Tiémoko Touré a déclaré que “ce gouvernement aura essentiellement pour mission d’accélérer les initiatives portées par le Premier ministre, en tant que chef du gouvernement. Pour l’essentiel, c’est le plan social du gouvernement qui a été lancé en début d’année 2019 pour adresser les points de solidarité, les points de vulnérabilité et les points de développement au niveau national”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *