Pépé,Gradel, Zaha, qui sera la star des Éléphants à la CAN ?

La coupe d’Afrique des Nations, édition 2019 approche à grand pas. Les sélectionneurs nationaux doivent désormais faire les derniers réglages, approfondir les acquis et trouver des automatismes. Il est clair que ce travail de sape risque d’être tout sauf évident car dans certaines équipes, c’est un problème de riches qui se posent. A l’image du Sénégal et sa pléthore de stars, la Côte d’Ivoire possède également un très joli effectif avec des joueurs de grande classe. Mais entre trois attaquants confirmés Pepe, Zaha et Gradel, chacun avec ses forces et faiblesses, qui aura la clé du secteur offensif ? C’est la question que tout le monde se pose.

C’est clairement le joueur le plus en forme. Depuis le début de la saison, Nikolas Pepe porte Lille à bout de bras. Si les nordistes occupent actuellement la deuxième place de la Ligue 1 Conforama, ils le doivent en grande partie à leur buteur ivoirien. Pepe est un attaquant complet capable de marquer et de faire marquer. A l’aise techniquement, altruiste et généreux dans l’effort, il a toutes les qualités pour guider la Coté d’Ivoire vers un nouveau sacre continental. Mais aussi talentueux soit t-il, Pepe est encore très jeune. Il n’a que 23 ans et peut-être pas encore assez mature pour endosser autant de responsabilités. Quoiqu’il en soit, il sera incontestablement un des atouts offensifs les plus redoutables du tournoi.

En terme de dribble et de percussion, Wilfried Zaha est probablement un des meilleurs du continent. Cette facilité qu’à l’attaquant de Crystal Palace de se débarrasser de son vis-à-vis est bluffante. Il arrive à se faufiler dans les espaces les plus réduits et parvient à faire de grande différence à lui tout seul. Si Zaha est autant déroutant dans les gestes techniques, il l’est moins dans la finition. Il marque très peu de buts mais participe très souvent à leur construction. Un excellent joueur de complément qui associé à un finisseur peut faire des merveilles devants.

Il s’est fait une seconde jeunesse du côté de Toulouse. Titulaire indiscutable, Max-Alain Gradel revit à nouveau et retrouve toute la vivacité qui caractérisait son jeu. Son atout par rapport aux deux premiers cités c’est son expérience en équipe nationale. Il fait partie des cadres et peut même revendiquer le capitanat avec légitimité. Gradel est néanmoins sur la pente descendante et passe clairement en 3e position derrière ses deux jeunes coéquipiers.

Ibrahim Camara a plusieurs atouts dans sa manche. Entre expérience, efficacité et explosivité, son attaque est très complémentaire, de quoi nourrir des ambitions l’été prochain en Egypte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *