Nigeria : Une église suspend le mariage d’un couple pour avoir eu des rapports sexuels avant le jour-j

L’église Deeper Life au Nigeria a suspendu le mariage de deux de ses membres comme punition pour avoir eu des rapports sexuels avant le jour de la célébration de leur union.

Bolingo Israel et Okpokpolom Jemima devaient se marier le 8 juin dernier, mais le mariage a été suspendu par leur pasteur.

Il a été rapporté plus tôt que le mariage avait été suspendu parce que le couple avait mangé dans le même plat une semaine avant la cérémonie.

Dans une déclaration envoyée à Legit.ng, l’église explique que, contrairement à ce qui est rapporté, le couple s’était livré à des activités sexuelles après avoir dormi dans le même lit.

L’église a également expliqué qu’après s’être sentis coupable, les futurs mariés ont avoué ce qu’ils avaient faire à leurs pasteurs respectifs, raison pour laquelle ils ont été punis.

Après que l’église a vu qu’ils s’étaient repentis, le mariage a été reprogrammé et suspendu pour la deuxième fois. L’église a découvert que le couple s’était livré à nouveau à des « actes contraires à la procédure établie par le comité de mariage de l’église ».

« L’Église a un comité de mariage qui enseigne les futurs couples sur la connaissance de la volonté de Dieu, supervise l’obtention du consentement des parents, et planifie la célébration du mariage à l’église. Lorsqu’on a demandé aux futurs mariés de se rendre dans la région de Brass, dans l’État de Bayelsa, pour obtenir le consentement des parents de l’homme, ils ont passé plusieurs jours ensemble avant de revenir à Yenagoa. Ils dormaient sur le même lit et se sont livrés à des activités sexuelles. Cela est un péché et va à l’encontre du processus de mariage de l’Église. Quand ils ont réalisé que ce qu’ils avaient fait était mauvais, ils sont allés voir leurs pasteurs.

Ils ont été punis par le pasteur principal. Au bout d’un certain temps, déclarant qu’ils s’étaient repentis, le mariage a été reprogrammé. Alors que les préparatifs du mariage étaient en cours, on a découvert qu’ils avaient à nouveau commis des actes contraires à la procédure établie par le comité de mariage de l’église… Il est important de noter que l’église se tient sur la sainteté et les membres ont été constamment réprimandés de « s’abstenir de tout ce qui est mauvais ». Ce n’est pas vrai que les parents ont supplié le pasteur de célébrer leur mariage le 8 juin 2019. En conclusion, ils se sont comportés de façon indigne. Ils se sont empressés de profiter des plaisirs réservés uniquement aux mariés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *