Macaulay Culkin se moque des accusations contre Michael Jackson

Macaulay Culkin apparaît dans le documentaire Leaving Neverland, diffusé ce soir sur M6 et dans lequel Wade Robson et James Safechuck détaillent les abus sexuels que Michael Jackson leur aurait fait subir. L’acteur de Maman, j’ai raté l’avion s’est lié d’amitié avec le Roi de la Pop alors qu’il était enfant et préfère rire des allégations contre l’artiste. Mercredi, à Los Angeles, alors qu’il enregistrait son Bunny Ears Podcast Live pendant le spectacle comique de Weird Al Yankovic il a tourné en dérision le scandale, comme le rapporte Cosmopolitan qui cite The Sun.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Last night at @largolosangeles was incredible. Thanks to @the_cooties and @alfredyankovic for coming out and killing it on stage. And thanks to all who attended. If you missed this one you missed something special, but it went well so expect more live shows in LA and possibly a small City tour.

Une publication partagée par Macaulay ‘Instagram’ Culkin (@culkamania) le


Un spectateur lui a demandé qu’elle était sa « relation avec Michael Jacskon ». L’acteur et le comique ont alors explosé de rire et c’est Weird Al Yankovic qui a répondu. « Plutôt platonique. Je l’ai rencontré deux ou trois fois. Il était plutôt sympa avec moi », a-t-il lancé.

Paris Jackson dans la salle.
Macaulay Culkin a enchaîné, en s’adressant à Weird Al Yankovic et parlant des vidéos qu’il regardait avec Michael Jackson, et on est bien loin de celles dont parlent Wade Robson et James Safechuck dans le documentaire. « J’ajouterais qu’il était un de tes très grands fans. Oui, il avait toujours tes vidéos et les regardait constamment. Et voilà. Validation. Gloire à César », a-t-il ajouté avant de passer à un autre sujet.

Macaulay Culkin a toujours démenti avoir eu une relation déplacée avec Michael Jackson lorsqu’il était enfant. L’interprète de Bad l’a choisi pour devenir le parrain de sa fille, Paris Jackson, qui se trouvait dans la salle hier soir comme l’a repéré The Blast.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *