“J’ai surpris mon père caresser ma vul-ve alors que je dormais profondément”

Après avoir subi les assauts de son père, D.D. (14 ans) est tombée enceinte. Son père arrêté, jugé et condamné à 10 ans ferme, la gamine raconte son calvaire. Elle est contrainte de garder son bébé dont le père sera en même temps le grand-père.

«Je m’appelle D. D. Je suis née le 17 juillet 1997 à Missirah. Je suis fille de Mouhamadou Diarrisso et de Fatou Diaby, élève en classe de Cm1, demeurant chez ma grand-¬mère. Je suis enceinte des œuvres de mon propre père. Un jour, j’ai senti que mon père me caressait le sexe, sous prétexte qu’il vérifiait ma virginité. Un autre jour, il y avait coupure d’électricité. Je ne dormais pas. J’ai senti quelqu’un s’asseoir sur mon dos. Surprise, j’ai demandé qui c’était. Il ne répond pas, mais je savais que c’était mon père, parce que la porte de la chambre était fermée à clef. Il a menacé de me tuer si jamais je criais ou le dénonçais: Il a eu des rapports sexuels avec moi trois fois de suite. La quatrième fois, il a échoué. Je jure que je n’ai jamais eu de rapport sexuel avec un garçon. Je ne sors même pas de chez moi. Il attendait que ma mère s’endorme pour abuser de moi. J’ai finalement contracté une grossesse et ma mère a porté plainte. Il a ainsi été arrêté (jugé et condamné à 10 ans ferme : Ndlr».

FATOU DIABY, EPOUSE DU PERE INCESTUEUX «Mon mari est un habitué des faits, je l’ai surpris avec ma soeur et une femme mariée»

«Je m’appelle Fatou Diaby. Je suis née en 1980 à Missirah. Je suis l’épouse de Mouhamadou Diarrisso depuis plusieurs années. On a eu six enfants, dont D. D, qui est notre fille aînée, âgée de 14 ans. Un jour, en pleine nuit, j’ai surpris mon mari en train de caresser notre fille, qui dormait sur la natte à coté de notre lit conjugal car nous partageons la même chambre. Lorsque je l’ai interpellé sur ses agissements, mon mari a déclaré qu’il regardait si notre fille était vierge.

Au courant du mois d’août 2011, j’ai constaté des changements morphologiques sur ma fille et des signes laissant penser que ma fille est en état de grossesse. Dans la journée du 02 octobre 2011, ma fille vomissait, en présence de sa tante Mariama Diaby. Inquiète, je l’ai conduite au poste de santé de Missirah pour une consultation. La sage-femme m’a alors révélé qu’elle était enceinte de cinq mois. Surprise par cette information, Mariama et moi avons pressé de questions ma fille. Elle a fini par déclarer que cette grossesse est l’œuvre de son père, Mouhamadou.

Interpellé à son tour, mon mari a rejeté les accusations.

Il a déclaré n’avoir jamais eu de rapports sexuels avec notre fille, ajoutant que c’est un complot organisé contre lui. Je ne suis pas là pour ternir l’image de mon mari. Je l’ai une fois surpris en train de s’affairer sur le sexe de notre fille, sous prétexte de vérifier si elle était vierge. Mon mari est un habitué des faits. Un jour en Gambie, je l’ai surpris avec ma sœur qui était venue nous rendre visite. A Missirah, je l’ai encore surpris avec une femme mariée dans notre maison. Je l’ai sommé de cesser ses attouchements sur notre fille. Il est bien coupable des faits qu’on lui reproche».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *