Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara en deuil

Alassane Ouattara a écourté son séjour en France pour assister, le 30 mai, au Sénégal, aux obsèques de son « frère » El Hadj Djibril Sakho, décédé la veille.

Ancien directeur national de la BCEAO à Dakar, Sakho vivait à Abidjan et avait fait ses études aux États-Unis avec le président ivoirien.

Le Chef de l’Etat ivoirien a assisté, ce dimanche, à l’inhumation d’El Hadj Djibril Sakho, président du Conseil d’administration de la Caisse de retraite par répartition avec épargne, décédé mercredi dernier à Abidjan. Vu les relations d’amitié qui le liaient au défunt, Alassane Ouattara a tenu à faire le déplacement jusqu’à Louga. Il a, ainsi, accompagné la dépouille qui est arrivée samedi.

Après la levée du corps à la Grande mosquée de Mermoz, la prière mortuaire s’est déroulée à la Grande mosquée de Louga où El Hadji Dibril Sakho avait l’habitude d’effectuer ses prières à chaque fois qu’il séjournait dans sa région natale.

El Hadji Dibril Sakho, a été Directeur national de la Bceao pour le Sénégal. Ouattara et Sakho ont servi ensemble au Fond monétaire international (Fmi) puis à la Bceao. Ils ont contribué à la délocalisation du siège de la Bceao de Paris à Dakar. El Hadji Dibril Sakho, décédé à l’âge de 80 ans avait exprimé sa volonté d’être enterré à Louga. Il s’était aménagé, depuis 30 ans, une concession de terrain dans un cimetière, informe Aps.

Actusen.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *