Après les attaques de Dangoté, Patrice Talon rate une occasion en or

Le Président de la République était invité pour participer à la journée de la démocratie au Nigéria ce mercredi. Mais à la dernière heure, empêché par des dossiers d’une importance capitale, il a dû se faire représenter. Alors que c’était pour lui l’occasion de remonter les bretelles au richissime homme d’affaires nigérian qui vitriole le Bénin à travers une vidéo qui a fait le tour du monde.

Patrice Talon avait l’occasion de dire certaines vérités à son voisin nigérian, Aliko Dangoté ce jour mercredi 12 juin 2019. Invité pour participer à la journée de la démocratie au Nigéria, le locataire de la Marina avait pourtant les armes linguistiques pour demander un service aussi crucial à son homologue Buhari. En marge des événements devant marquer cette journée, Patrice Talon a l’avantage de discuter en aparté avec le président de la république fédérale du Nigéria des questions liées à la coopération bilatérale en l’occurrence l’économie des deux pays.

C’est à cette occasion qu’il pourra demander diplomatiquement à Muhamadu Buhari de « calmer son gars, Dangoté » qui ne cesse de jeter des pavés dans la marre du Bénin. Il y a quelques semaines, le plus riche homme d’Afrique a déversé sa bile sur le pays de Patrice Talon sous prétexte que le ciment que sa société fabrique est malvenu au Bénin. En fin de la semaine dernière, c’est le secteur de la contrebande qui l’a préoccupé. S’il va jusqu’à déclarer devant les caméras que des « mesures draconiennes » seront prises contre le Bénin, c’est dire qu’il a des pieds sur terre.

Patrice Talon, comme il le dit si bien, veut « d’abord balayer l’intérieur avant de sortir ». Les affaires internes le préoccupent à plus d’un titre au point où il a raté la belle occasion pour recadrer les propos de Dangoté sur son propre territoire. Peut-être que d’autres actions plus corsées sont envisageables du côté du gouvernement même s’il est établit qu’en définitive c’est le Bénin qui va en pâtir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *